A quoi ressemblera le web dans le futur?


Par Jean Michel MAMANN

Le monde d’internet ne cesse de se développer, engendrant autant de craintes que d’espoirs. L’idate a tenté en 2014 de définir les contours de notre support préféré à l’horizon 2025. Voici les principales informations que votre agence web au Maroc a glanées pour le futur du digital.

L’open data

Si vous êtes fan de l’IOT, ce futur vous plaira. En effet, l’ère de l’open data est en marche. Ceci implique une uniformisation des langages de développement web et une interactivité toujours plus poussée entre les objets du quotidien et l’interface internet. Autrement dit, ce scenario propose une intégration complète de votre environnement à la bulle internet. Êtes-vous prêts pour cette révolution ?

Le tout low-cost

Vous connaissez sûrement le concept d’« ubérisation » de l’économie. En d’autres termes, la mise en relation directe entre le fournisseur de service et le consommateur. Ce concept vise avant tout à enlever le maximum d’intermédiaires pour obtenir le meilleur prix final. Eh bien, c’est un des scénarii les plus crédibles pour l’avenir du web : des petites entreprises cherchant à modifier les business models d’aujourd’hui pour trouver des solutions plus low cost !

La concentration des pouvoirs 

Scenario déjà en marche : la centralisation des pouvoirs dans le domaine digital. Autrement dit, Facebook, Google, Amazon et autres domineront l’entièreté de ce média. Ceci est en fait un phénomène commun à la majeure partie des industries où la tendance générale est à la concentration. Celle-ci peut incarner un risque pour les PME dans le sens où toutes les transactions se feront avec les grands groupes.

L’ultra-sécurisation

La tendance est aussi à la sécurité à outrance du digital, et ceci aura probablement un impact plus grand que vous le pensez. Il y a en effet un risque d’uniformisation totale des paiements sur les supports digitaux. Autrement dit, si l’on est pessimiste, la monnaie fiduciaire (moyens de paiement physiques type billets et pièces) peut disparaître à terme.

Le futur du web dépendra donc d’un certain nombre de facteurs n’étant pas forcément contrôlables. A nous d’en faire l’environnement digital idéal !

Laissez un commentaire