Comment faire de la veille technologique ? - Global Etik
fren

Comment faire de la veille technologique ?


Par Khaoula IBNEACHIR

Et si vous pouviez connaître toutes les évolutions technologiques utilisées par chacun de vos concurrents ? C’est la promesse de la « veille technologique ». Vous seriez alors en mesure d’identifier leurs stratégies, quels concurrents investissent dans le développement durable ou technique, qui essaie d’élargir son champ d’action pour mieux coordonner ses activités avec ses partenaires, qui utilise quoi, où et comment !

Grâce à la veille technologique, vous seriez capable de suivre les tactiques à court terme en cours dans votre environnement concurrentiel, celles qui investissent dans la génération de leads, dans le lead nurturing… Vous sauriez quelles innovations technologiques ont été essayées et celles qui ont été abandonnées. La veille technologique et les informations commerciales qu’elle génère sont aujourd’hui cruciales pour le succès du B to B.

L’AFNOR définit la veille stratégique comme « une activité continue et en grande partie itérative, visant à une surveillance active de l’environnement technologique, commercial, etc., pour anticiper les évolutions » (norme XP X 50-053, avril 1998). La veille stratégique permet donc de fournir la bonne information à la bonne personne au bon moment. On peut dire que la veille technologique est une sorte de veille stratégique, tout comme la veille concurrentielle, la veille juridique, la veille informationnelle, la veille commerciale, la veille sociétale, la veille marketing, etc.

L’organisation de la veille technologique

L’organisation de la veille suit un processus qui s’articule autour de trois grandes étapes : la collecte des données, l’analyse/synthétisation de ces données, et la diffusion de l’information.

La collecte des infos : elle poursuit l’identification des besoins de la société. Les recherches d’informations pertinentes doivent se faire de manière continue, et de préférence de manière numérique. Il faut aussi bien choisir les sources de collecte des données : réseaux sociaux, flux RSS…

L’analyse et la synthétisation des données : la valeur ajoutée du processus de veille apparaît lors de cette phase. Une fois les données collectées, il s’agit de faire en sorte qu’elles soient structurées de manière cohérente pour qu’elles soient exploitables.

La diffusion des informations : une veille est inutile si personne n’en connaît l’existence. L’efficacité d’une information dépend du mode de diffusion utilisé. Il faut avoir une liste de diffusion préparée à l’avance. Les informations synthétisées vont influencer la prise de décision dans la conduite de la stratégie d’entreprise.

Outils de veille technologique

Il existe aujourd’hui toute une panoplie d’outils gratuits ou payants qui vont vous permettre d’effectuer une veille technologique très facilement. Ils reposent sur la méthode du push d’information et/ou du pull d’information.

Méthode du push d’information : vous apportez l’information aux utilisateurs.

Méthode du pull d’information : l’information vient à vous.

Nous vous proposons ci-après quelques outils qui nous semblent les plus intéressants à découvrir :

Google Alertes : ce service proposé par Google est gratuit. Il n’en est pas moins performant et vous permet d’être informé par mail des nouveautés en ligne par rapport à différents domaines et mots-clés qui vous intéressent.

Feedly : outil de veille pratique et efficace. C’est un agrégateur de contenu qui concentre les flux RSS d’articles à partir d’une sélection personnelle (sites web auxquels vous êtes abonné).

Netvibes : c’est un dashboard que vous pouvez personnaliser et qui vous permet de consulter vos news à partir des réseaux sociaux, de recevoir des alertes ou lire des articles sur les sujets qui vous intéressent.

Nous pouvons citer aussi les logiciels de veille payants comme Digimind ou AMI Software, dont le fonctionnement est très complet. Ils gèrent tout le processus de veille, de la collecte jusqu’à la diffusion des informations. Dans la majorité des cas, ce genre de logiciel est plutôt utilisé par les grandes entreprises et les multinationales.

Utilité de la veille technologique dans le domaine de l’informatique

La veille technologique peut s’inscrire comme une démarche objective dans le secteur de l’informatique. Il est essentiel que vous ayez une culture de votre environnement professionnel pour être un véritable expert dans votre domaine. La mise en place d’une veille technologique en informatique permet d’assurer le suivi des dernières technologies et des nouvelles tendances. Vous devez ainsi choisir des sources fiables dont le contenu est enrichissant dans les spécialités qui vous intéressent :big data, BI (Business Intelligence), langages de programmation, versions et plug-ins des CMS, administration système et réseau… ou même des sources traitant des derniers bons plans liés au matériel informatique (clavier, appareil photo, carte microSD, etc.).

La veille technologique en informatique est obligatoire pour rester à jour. Elle permet également de tirer rapidement parti des nouvelles avancées et d’optimiser la gestion des risques et crises en les anticipant. Elle assure une vision à long terme, oriente vos choix et aide à la décision en se fondant sur une analyse des données collectées par différents moyens.

Tout ce dont une entreprise a besoin pour atteindre l’excellence est idéalement d’adopter une démarche de veille technologique. Avec une mise en œuvre appropriée, vous pouvez exploiter les données dont vous disposez et en tirer profit. La veille technologique est à la fois votre offensive et votre défense. Lorsque vous utilisez à votre avantage les outils de veille technologique, vous devenez plus agile et pouvez saisir les opportunités quand elles se présentent.

Laissez un commentaire