Modification de l’algorithme Google pour favoriser les mobiles : quelles mesures et quels résultats?


Par Jean Michel MAMANN

L’algorithme Google est la source de toutes les craintes et des fantasmes des propriétaires de sites web. Ce qu’il faut savoir aujourd’hui, dans un univers des internets tout responsives, c’est que Google agit dans le sens des utilisateurs d’appareils nomades. Le mastodonte américain affine en effet son algorithme pour que les sites web optimisés pour le mobile aient un meilleur référencement. Mais quelles sont les mesures mises en place ? Et quels sont les résultats déjà constatés ? Réponse ici.

La modification de l’algorithme Google du 21 avril 2015.

Le message était clair : les sites mobile-friendly seront mieux référencés. Le 21 avril 2015, Google améliore son algorithme en y ajoutant simplement une note de mobile dans le page rank. Autrement dit, pour calculer la note de votre site, le fait que celui-ci soit mobile-friendly ou pas sera compté dans la moyenne au même titre que les autres variables. Ceci a eu l’effet d’un réel séisme, notamment en France où 64 % des sites n’étaient pas mobile-responsive à ce moment.

Petit rappel : l’algorithme Google est ce qui régit la position d’un site internet lors d’une recherche sur certains mots clés. Autrement dit s’il change et que votre site n’est pas prêt à ce changement, il peut partir assez vite aux oubliettes…

Mise à jour de l’algorithme Google en 2016

Courant mai 2016, l’algorithme Google numéro 2 comptant la variable mobile est arrivé. La nouveauté principale a été l’intégration d’une nouvelle barre de résultats de recherche sur mobile ne comprenant que des sites étiquetés AMP (ou accelerated mobile pages dans la langue de Shakespeare).

Autrement dit, les sites codés selon un process spécial (concernant la diminution du temps de chargement principalement, la page doit pouvoir se charger en à peine quelques secondes sur mobile) seront ceux référencés en priorité dans ce carrousel.

Résultats de la modification de l’algorithme Google du 21 avril 2015 observés pour les sites français.

Comme dit précédemment, lors de l’introduction du premier algorithme, 64 % des sites français n’étaient pas mobile responsive. Aujourd’hui, ce chiffre a baissé de 11 points et se retrouve aux alentours de 53 %. On peut donc admettre qu’en un an et grâce à cette mise à jour, 17 % des sites qui n’étaient pas mobile-friendly le sont devenus par la seule modification de l’algorithme Google, et ces chiffres ne feront que monter.

Préparez-vous à l’ère du responsive, Google vous l’impose !

Laissez un commentaire